Tout s"explique Mainan...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout s"explique Mainan...

Message  Nutell le Mar 4 Nov - 16:47

[i]
Mal de tête, nerveux et tendu ? Toujours fatigué et irritable?
Vous avez l'impression de ne pas être vous-même? Et bien, c'est peut-être parce que vous n'êtes pas vous-même, ou plutôt parce que vous êtes contrôlé depuis ailleurs par quelqu'un ou quelque chose d'autre.

Il y a quelques années, le programme "Tomorrow's World" de la BBC présentait un homme dont les symptômes de la maladie de Parkinson pouvaient être contrôlés en appuyant sur un interrupteur situé sur un combiné qui, à son tour, faisait fonctionner un dispositif minuscule implanté dans son cerveau. Plus de tremblements, plus de larmes. C'est le côté amical et rassurant des implants neuraux, mais beaucoup de gens croient que des forces ténébreuses sont à l'oeuvre, essayant de contrôler les esprits des sujets ciblés par l'intermédiaire d'objets minuscules insérés dans diverses parties du corps. Pire encore, ces manipulateurs sinistres envoient de puissants rayons électromagnétiques dans les esprits de victimes innocentes, influençant leurs pensées et leurs émotions.

Ces forces de l'ombre prennent beaucoup de formes; certains disent que ce sont des agences de l'intelligence comme la C.I.A. ; d'autres disent qu'il s'agit d'une cabale secrète dont le but est le contrôle de la population mondiale; d'autres encore disent que ce sont des extraterrestres malveillants, les Gris, qui utilisent des implants en tant que dispositifs de pistage de façon à ce qu'ils puissent kidnapper et contrôler leurs victimes malchanceuses à tout moment et n'importe où.

Les avertissements sur de nouvelles formes de contrôle de l'esprit ne sont pas simplement les dires de prétendus 'conspirationnistes' et 'd'excentriques paranoïaques '. Nature1 rend compte des développements en neurologie comme "constituant une menace potentielle aux droits de l'homme..." Jean-Pierre Changeux, un neurologue de l'Institut Pasteur à Paris, a dit lors d'une réunion du comité national français de bioéthique que les avancées dans l'imagerie cérébrale rendent immense l'invasion de la vie privée. Il a dit que bien que l'équipement requis soit encore fortement spécialisé, il deviendra banal et capable d'être utilisé à distance. Cela ouvrira la voie à des abus tels que l'invasion de la liberté personnelle, le contrôle du comportement et le lavage de cerveau. Denis LeBihan, un chercheur à la Commission française de l'énergie atomique, a dit lors de la réunion que l'utilisation des techniques d'imagerie a atteint l'étape où "nous pouvons presque lire les pensées des personnes."

Contrôle comportemental

L'intérêt des Américains pour l'interaction de l'hypnose et des EMR [ rayonnements électromagnétiques ] était encore puissant en 1974, lorsqu'un plan de recherches a été classé pour développer des techniques utiles auprès des volontaires humains. L'expérimentateur, J.f. Schapitz, a indiqué: "Dans cette recherche, on démontrera que le mot prononcé par l'hypnotiseur peut également être donné par énergie électromagnétique modulée directement dans les parties subconscientes du cerveau humain -- c.-à-d., sans utiliser aucun dispositif technique pour recevoir ou transcoder les messages et sans que la personne exposée à une telle influence ait une chance de contrôler l'entrée (des informations) consciemment". 2 -- Robert O. Becker, nominé pour le prix Nobel, 1985

Bien que notre ère électronique moderne existe seulement depuis le tournant de ce siècle, des individus ont déclaré que leurs esprits étaient influencés à distance et contrôlés par des machines depuis au moins deux siècles. (…)
(…) En 1994, Ronald K. Siegel, un professeur adjoint de recherches à la faculté de psychiatrie et des sciences du comportement à l'UCLA (Université de Californie de Los Angeles), écrivit " Whispers: The Voices of Paranoia " (Murmures: Les voix de la Paranoïa).4

Le Dr. Siegel, un expert en hallucinations, a édité un livre à ce sujet en 1975 avec Louis Jolyn West du fameux MKULTRA.5

MKULTRA, tout comme les projets ARTI-CHOKE, CHATTER, CASTI-GATE, MKDELTA, MKNAOMI, THIRD CHANCE, MKSEARCH, MKOFTEN, etc., étaient des projets secrets de la C.I.A. impliquant beaucoup de membres et d'établissements bien connus des communautés médicales et scientifiques en vue d'étudier et d'expérimenter diverses formes de modification et de contrôle du comportement en utilisant, dans de nombreux cas, des sujets humains inconscients. En fonction depuis la fin des années 40 jusqu'au début des années 70, ils fouillèrent dans tout ce qui était possible, depuis les drogues jusqu'à l'hypnose, en passant par l'électronique.6

" Murmures " est une collection de cas et d'histoires de contrôle de l'esprit, (ou de 'paranoïa 'comme il l'appelle) étudiées par Siegel. Un cas concernait un homme appelé Tolman qui croyait que son esprit était contrôlé par des ordinateurs par l'intermédiaire d'un système satellite appelé POSSE (Personal Orbiting Satellite for Surveillance and Enforcement ou satellite personnel orbital pour la surveillance et l'application). De façon intéressante, l'auteur Dorothy Burdick, dans son livre de 1982 " Such Things Are Known " (De telles choses sont connues) a décrit ce qu'elle déclarait être le harcèlement du contrôle de son esprit par des ordinateurs et via des satellites. Elle nomme Siegel comme étant l'inventeur d'un dispositif appelé FOCUS (Flexible Optical Control Unit Simulator ou unité de simulateur optique flexible de contrôle) qui peut projeter des hallucinations directement sur la rétine de façon à ce que les sujets ne peuvent pas distinguer les images de la realité.7

Dans le livre de Siegel, Tolman déclare que des images sont directement transmises à son cerveau. Siegel dit : "Vous voulez me dire qu'il existe des machines capables d'envoyer des images visuelles directement dans le cerveau?"8

En 1968, Siegel a édité un papier professionnel intitulé "Un dispositif pour une entrée visuelle chroniquement contrôlée", qui est une description d'un dispositif qu'il développa afin de projeter des images directement dans le cerveau des animaux d'expérimentation par l'intermédiaire du nerf optique. Il suggère que davantage d'expérimentation "soit conduite sur les nouveau-nés (chatons) dont la stimulation visuelle sera contrôlée à partir du moment où ils ouvrent les yeux."9

Trente ans plus tard, une équipe de scientifiques des Etats-Unis a câblé un ordinateur au cerveau d'un chat et a créé des vidéos de ce que le chat voyait. Un des scientifiques travaillant sur le projet, Garret Stanley, de l'université de Harvard, prévoit des machines avec des interfaces cérébrales. Nous pouvons seulement imaginer à quel point une telle technologie a avancé dans les laboratoires secrets de recherches du gouvernement des USA et du complexe militaro-industriel. (…)

(…) les victimes d'aujourd'hui peuvent se référer à une richesse de documentation confirmant comment les agences gouvernementales et les centres de recherches ont développé des technologies et des méthodes (…)

(…) Ces technologies impliquent des éléments de psychologie, d'hypnose, de conspirations politiques, et même de dispositifs qui émettent des "rayons" pour contrôler le comportement d'autrui à leur insu et sans leur consentement.

Le processus de contrôle biologique

En 1996, le comité consultatif scientifique de l'Armée de l'Air des USA a publié une étude en 14 volumes sur les futurs développements de l'armement appelée " New World Vistas " (" Nouvelles perspectives mondiales "). Relégués à la page 89 d'un 15ème volume auxiliaire, on trouve quelques aperçus horrifiants du futur concernant 'le couplage ' de l'homme et de la machine dans une section traitant du 'processus de contrôle biologique '. L'auteur se réfère à une 'explosion' de la connaissance dans le domaine de la neurologie, ajoutant, d'une voix qui ne présage rien de bon :

On peut envisager le développement de sources d'énergie électromagnétique, dont le rendement peut être pulsé, façonné, et concentré, et qui peuvent se coupler au corps humain dans une mode qui permettra d'empêcher les mouvements musculaires volontaires, de contrôler les émotions (et donc, les actions), de produire le sommeil, de transmettre des suggestions, d'interférer à la fois avec la mémoire à court terme et la mémoire à long terme, de produire un ensemble d'expériences, et de supprimer un ensemble d'expériences.

En traduisant les mots 'ensemble d'expériences' du jargon militaire en langage normal, ceci signifie, simplement, qu'ils envisagent la capacité d'effacer vos mémoires de vie et de les substituer par un nouvel ensemble factice.

En projetant de tels développements dans le futur, les auteurs de New Vistas camouflent les possibilités actuelles. Un scénario futuriste semblable avec de nombreuses références à la manipulation de l'esprit est décrit dans " The Revolution in Military Affairs and Conflict Short of War " (U.S. Army War College, 1994). Les auteurs Steven Metz et James Kievit déclarent: "La modification du comportement est une composante clé de l'application de la paix" et "L'avantage [ d'utiliser ] des systèmes à énergie dirigée est deniability." Les auteurs demandent: "Contre qui une telle deniability est-elle visée?" La réponse directe est "le peuple américain".

Parés pour l'année 2010, Metz et Kievit écrivent sur le "moulage de la perception" et sur "les psychotechnologies avancées" visant à éviter la protestation publique ennuyeuse, mais c'est juste le commencement. L'obstacle principal, croient-ils, est que "l'éthique américaine traditionnelle [est] un obstacle important," et donc, tristement, "les notions démodées concernant la vie privée personnelle et la souveraineté nationale [doivent être] changées."

Le futur présenté par Metz et Kievit ressemble à un mélange de " 1984 " de George Orwell et du film récent " Matrix ". Les individus peu disposés à suivre les changements révolutionnaires "sont identifiés en utilisant des bases de données intégrées exhaustives inter-agences." Ils "seront alors classés par catégorie" et "des simulations sophistiquées de personnalité par ordinateur" seront utilisées "afin de développer, travailler et focaliser des campagnes psychologiques pour [ OU contre ] chacun."

D'autres techniques qui seront utilisées en association avec ces nouvelles armes de l'esprit incluent le 'morphing ', une capacité actuelle qui contrôle la déformation des images de la TV. Donc, si vous êtes assez chanceux pour ne pas vous faire brouiller ou effacer votre cerveau électroniquement, les médias d'actualités électroniques seront manipulés spécialement pour vous, présentant des images visuelles convaincantes proches de la vie réelle via votre interface combinée TV-et-Internet.
[i]

Nutell
Boredmestre

Messages : 992
Date d'inscription : 05/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum